Tamr Henna

Tamr Henna

Le forum des passionnées de la danse orientale
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Bonjour, n'hésitez pas à vous présenter directement dans la rubrique correspondante.

Partagez | 
 

 Ou en est-on sur l'interprétation?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mary77
Danseuse prêtresse d'Isis
Danseuse prêtresse d'Isis


Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 08/02/2014

MessageSujet: Ou en est-on sur l'interprétation?   Mer 19 Fév 2014, 14:23

Je trouve que c'est un sujet difficile, car propre à chacune. Pourtant j'ouvre ce post car j'aimerais avoir vos avis autour de cette grande abstraction qu'est l'interprétation.

Déjà, qu'est-ce que l'interprétation? Interpréter une musique c'est quoi? C'est faire ressentir une émotion, un sentiment sur une musique? C'est raconter une histoire?

J'ai rarement vu des stages, et même en cours de danse, on ne le voit que très peu. On parle beaucoup d'attitude, de sourires, mais est-ce vraiment interpréter?
Tout ne s'apprend pas, c'est un fait. Mais je pense que ce sont des choses qui se travaillent. Plus j'avance dans la danse, et plus je me rends compte qu'il y a un vrai travail de comédien, d'acteur, de personnage.
Comment faire pour le travailler? Parce qu'en cours, on travaille en groupe, souvent pour un spectacle en fin d'année. Et bien qu'on travaille "l'attitude", on ne travaille pas "l'interprétation" car cette deuxième notion est plus personnelle, plus subtile d'après moi.
Et là est le hic. Comment dépasser l'étape de "je souris tout le temps" à "faire passer différentes émotions" sans apprentissage?

Alors, l'interprétation, ça s'apprend, ou ça s'apprend pas?
Revenir en haut Aller en bas
Kalimasté
Elue du Temple d'Isis
Elue du Temple d'Isis


Nombre de messages : 1525
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Mer 19 Fév 2014, 16:51

Super question, très finement posée.
Spontanément, je réponds "les 2", ensuite, je nuance : ça ne s'apprend pas mais ça se développe.

Nous avons toutes (tous ?) croisé des danseuses à la technique prodigieuse et au sourire Colgate qui nous ont par ailleurs laissé de marbre. C'est ce que j'appelle "une démonstration".
Donc, déjà, l'interprétation, ce n'est pas sourire.
D'ailleurs, si tu danses quelque chose de tragique avec le sourire, tu as l'air d'une couenne.

J'ai créé il y a longtemps une choré sur Bagdad, de Tina Arena, qui raconte cette ville qui se meurt sous les bombes (lisez les paroles, ça vaut le coup). Pas un sourire, une choré hyper contenue, techniquement assez simple, et beaucoup de compliments dont ma prof de l'époque : "je n'aime pas Tina Arena, je n'aime pas cette chanson mais c'était super".
Je pense que c'est la meilleure interprétation que j'ai jamais faite, même si depuis, j'ai créé et dansé des choses bien plus compliquées et/ou esthétiques.
Sur cette choré-là, interpréter, c'était vraiment raconter une histoire.

Maintenant, limiter l'interprétation à la seule histoire narrative, ça me semble très réducteur. L'interprétation, c'est aussi donner une ambiance, proposer un univers, une sorte de voyage mais là, macache pour dire comment ça se fait...

Bon, question très compliquée, je retourne réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Taradanse
Forumeuse du mois
Forumeuse du mois


Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Jeu 20 Fév 2014, 13:39

L'interprétation ... c'est faire passer, partager au public, son propre ressenti, ses émotions, ce que j'appelle le faire embarquer avec nous.

Pour moi c'est indissociable du travail d'apprentissage, c'est ce qui fait que la danse est danse, expression, langage, et non pas simple succession de mouvements.

Même au niveau débutant on peut amener les élèves à développer cela, en leur donnant quelques clés, en leur expliquant que mettre une intention dans un geste c'est le rendre vivant et porteur d'émotion. Souvent elles n'osent pas, elles ont peur d'avoir l'air bête, mais ça change tout ... le geste n'est pas vide de sens, il exprime quelque chose.
Je suis souvent touchée de voir en cours des élèves mettre de l'émotion dans un geste, même un peu maladroit, car là elles dansent avec leur cœur, et c'est joli   

Par exemple, tendre la main, si on imagine ce qu'il y derrière, vers quelque chose ou quelqu'un, va souvent entrainer sans avoir besoin de le préciser, une petite inclinaison de la tête, un infime mouvement du buste, qui vont rendre le mouvement " parlant", expressif ... Je leur explique qu'elles peuvent faire appel à un souvenir perso, quelque chose qui les touche, pour s'aider.

C'est pourquoi il est important d'expliquer soit le thème de la chanson, soit l'idée que l'on souhaite faire passer dans une chorégraphie, ça permet d'avoir une base de travail qui viendra enrichir l'aspect purement technique.
Revenir en haut Aller en bas
Kalimasté
Elue du Temple d'Isis
Elue du Temple d'Isis


Nombre de messages : 1525
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Jeu 20 Fév 2014, 13:52

Ma chère Dupont
Exactement
signé : Dupond
Revenir en haut Aller en bas
Taradanse
Forumeuse du mois
Forumeuse du mois


Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Jeu 20 Fév 2014, 13:56

Je dirai même plus ...  
Revenir en haut Aller en bas
Mary77
Danseuse prêtresse d'Isis
Danseuse prêtresse d'Isis


Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 08/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Ven 21 Fév 2014, 10:45

Taradanse a écrit:
Même au niveau débutant on peut amener les élèves à développer cela, en leur donnant quelques clés, en leur expliquant que mettre une intention dans un geste c'est le rendre vivant et porteur d'émotion. Souvent elles n'osent pas, elles ont peur d'avoir l'air bête, mais ça change tout ... le geste n'est pas vide de sens, il exprime quelque chose.
Je suis souvent touchée de voir en cours des élèves mettre de l'émotion dans un geste, même un peu maladroit, car là elles dansent avec leur cœur, et c'est joli   

En effet, c'est une piste pour développer l'interprétation.

j'avoue que pour le moment, je n'ai encore jamais ou alors très rarement ça en cours. Ce qu'on a fait une fois, c'est pour travailler l'impro, on a eu la traduction de la chanson pour interpréter.

En fait, je pense qu'on travaille l'interprétation dans le cadre de solo, d'impro, quand on fait quelque chose de personnel. Mais on ne fait ça que très rarement en cours.
Tandis qu'en groupe, on a quelques consignes ( le sourire et l'attitude), mais c'est vrai qu'on ne crée pas d'univers ( ou par le costume). On voit surtout la technique, et l'attitude, et pas l'interprétation. A croire que l'attitude tient lieu d'interprétation. Est-ce qu'en groupe c'est différent? Peut-on vraiment proposer une interprétation?
Revenir en haut Aller en bas
Kalimasté
Elue du Temple d'Isis
Elue du Temple d'Isis


Nombre de messages : 1525
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Ven 21 Fév 2014, 11:48

Mary
Rappelles-toi les galas que tu as vu et le nombre de fois où ton regard est resté scotché sur une seule fille pendant une choré de groupe. Ca arrive tout le temps donc tu as ta réponse : même en groupe, on peut interpréter.
Notre prof nous fait travailler sur l'interprétation : "univers" de la musique (tu ne fais pas pareil sur un vrai bon saïdi au mizmar et sur la partie saïdi d'une routine qui relève de l'univers sharki), signification générale des paroles, style, énergie, ... et on bosse les variations d'interprétation selon les passages de la musique : là, très rond, très moelleux (elle dit "shamallow", tout le monde comprend), là, très tonique, très accentué, ...
Revenir en haut Aller en bas
Taradanse
Forumeuse du mois
Forumeuse du mois


Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Ven 21 Fév 2014, 13:38

Mary : Mais que oui on peut travailler l'interprétation en groupe !!!

Les 1ères années, je ne le faisais pas. C'est venu au fur et à mesure, et je me rend compte maintenant que pour moi, c'est absolument indissociable de l'apprentissage technique qui est mis en place pour la chorégraphie travaillée ( après, chaque prof fait comme elle le sent, et j'insiste sur un point : le niveau n'a rien à voir là-dedans )

Pour prendre un exemple concret : La saison passée, j'ai fais travailler mes débutantes 2/ moyen sur  " mon amie la rose ", version de Natacha Atlas, avec voile 1/2 lune en 2ème partie de choré. Tu connais le texte, toutes le comprenaient et pouvaient le ressentir facilement puisque chanté en français à 90%. On a travaillé sur l'interprétation, et le résultat était très émouvant. A tel point que ça a étonné une collègue, prof de jazz, qui m'a dit ne pas faire bosser ses élèves sur cela, et ses filles ont un niveau plutôt costaud...

Je suis souvent étonnée qu'on laisse l'interprétation de coté - que ce soit en groupe ou solo, duo - pour les élèves. Je le répète, pour moi c'est primordial, même si ça oblige les élèves à aller fouiller dans leur ressenti. L'émotion " passe la rampe ", le public la sent, la reçoit. C'est ce qui m'intéresse, et sans cela, je trouve qu'il manque une dimension à la danse présentée. Créer un univers, une atmosphère, c'est donner sa " patte ", son style. On danse pour les yeux du public, mais aussi pour son cœur. L'émouvoir, le faire frissonner, cela fait partie intégrante du spectacle.

Les images utilisées sont très utiles, " comme dit Kali " ( phrase culte !  Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Kalimasté
Elue du Temple d'Isis
Elue du Temple d'Isis


Nombre de messages : 1525
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Ven 21 Fév 2014, 14:53

Taradanse a écrit:
Je suis souvent étonnée qu'on laisse l'interprétation de coté - que ce soit en groupe ou solo, duo - pour les élèves. Je le répète, pour moi c'est primordial, même si ça oblige les élèves à aller fouiller dans leur ressenti. L'émotion " passe la rampe ", le public la sent, la reçoit. C'est ce qui m'intéresse, et sans cela, je trouve qu'il manque une dimension à la danse présentée. Créer un univers, une atmosphère, c'est donner sa " patte ", son style. On danse pour les yeux du public, mais aussi pour son cœur. L'émouvoir, le faire frissonner, cela fait partie intégrante du spectacle.
C'est juste la différence entre danser et exécuter des mouvements (quelles que soient la difficulté et la bonne réalisation desdits mouvements).
Revenir en haut Aller en bas
saba
Admin
Admin


Nombre de messages : 5691
Age : 36
Localisation : champagne ardennes
Danseuse depuis : 9 ans
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Ven 21 Fév 2014, 18:46

Pour mes élèves et suivant leur niveau (cours tous niveaux pour ma part), c'est parfois dur de travailler l'émotion... Intérioriser, ressentir la musique dans son âme et faire ressortir cela dans leur danse, c'est pas évident. Pour ma part, je commence à le voir chez certaines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://sabadanseuseorientale.cabanova.com/
Mary77
Danseuse prêtresse d'Isis
Danseuse prêtresse d'Isis


Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 08/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Ven 21 Fév 2014, 22:11

Kalimasté a écrit:
et on bosse les variations d'interprétation selon les passages de la musique : là, très rond, très moelleux (elle dit "shamallow", tout le monde comprend), là, très tonique, très accentué, ...

Ben tu vois, pour moi ça, ça relève de l'attitude, pas de l'interprétation. Tu vas jouer sur les variations de la musique, le lent, le rapide, la douceur, le tonique.... C'est le jeu de la gestuelle sur la musique, mais est-ce de l'émotion pour autant?

L'interprétation, c'est plus que ça pour moi, c'est comme le dit Tara "L'émotion " passe la rampe ", le public la sent, la reçoit. C'est ce qui m'intéresse, et sans cela, je trouve qu'il manque une dimension à la danse présentée. Créer un univers, une atmosphère, c'est donner sa " patte ", son style. On danse pour les yeux du public, mais aussi pour son cœur. L'émouvoir, le faire frissonner, cela fait partie intégrante du spectacle.".

Je comprends que ça ne s'apprend pas vraiment, mais que ça peut se développer.

Je me demande si on ne devrait pas faire des exercices comme au théâtre, pour finalement faire ressentir les différentes émotions sur une même choré: la danser avec colère, avec joie, avec tristesse, avec amour...

Ce serait intéressant de voir ce type de travail. Enfin, en tout cas moi ça m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Taradanse
Forumeuse du mois
Forumeuse du mois


Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Sam 22 Fév 2014, 12:34

Kalimasté a écrit:
C'est juste la différence entre danser et exécuter des mouvements (quelles que soient la difficulté et la bonne réalisation desdits mouvements).

Exactement. Sans cela, la danse me parait un peu vide, dénuée de sens, plus proche d'une simple " pratique physique ", presque de la gym en fait, donc pas " complète ".
Revenir en haut Aller en bas
Ayala
Danseuse en devenir
Danseuse en devenir


Nombre de messages : 95
Localisation : Alpes Maritimes
Date d'inscription : 07/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Dim 23 Fév 2014, 10:11

l'interprétation c'est très personnel...dans un groupe c'est difficile car du coup les mouvements peuvent en paraître différents...je dirai dans ce cas mettre de l'intensité dans ceux-ci et dans son regard...sinon pour exprimer effectivement le ressenti c'est se laisser porter par la musique, lâcher prise (pas toujours facile...déjà il faut que la musique vous touche perso). Par contre, on voit des apprentissages de l'interprétation où il s'agit de "singer" un prof et de faire des gestes stéréotypés...ça je n'accroche pas trop...chacun doit trouver son propre langage avec la danse!  
Revenir en haut Aller en bas
http://cadenceorientale.blogspot.com
Kalimasté
Elue du Temple d'Isis
Elue du Temple d'Isis


Nombre de messages : 1525
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Lun 24 Fév 2014, 12:02

Mary,
L'attitude n'est pas suffisante, nous sommes d'accord, surtout si elle sonne faux, mais c'est un outil, un canal pour aider à exprimer sa patte, son interprétation.
Je pense que des moments de pure impro, en demandant aux gens de laisser les mouvements sortir comme ça leur vient, peut être un bon travail.
De toutes façons, la 1ère chose pour interpréter, c'est accepter de lâcher prise et de se laisser habiter. Pour certaines, c'est naturel (elles sont actrises, d'une certaine manière), pour d'autres, ça va dépendre si ça leur parle ou pas (je me mets là) et, enfin, pour certaines, c'est juste impensable et celles-là auront bien du mal à exprimer quelque chose puisque ça veut dire accepter de lâcher le contrôle, ressentir des émotions et les transmettre.
Revenir en haut Aller en bas
Mary77
Danseuse prêtresse d'Isis
Danseuse prêtresse d'Isis


Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 08/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Lun 24 Fév 2014, 13:32

D'où la nécessité de laisser les élèves s'exprimer dès le niveau débutant. Pour le moment, j'ai l'impression qu'on laisse l'interprétation de côté, oui il y a l'attitude, mais pas d'interprétation.
Plus on s'y met tard, plus il est dur par la suite de se décomplexer, de lâcher prise comme tu dis.
Il faudrait vraiment des exercices réguliers, pour que les élèves ( dont je fais parti) puissent apprendre petit à petit à se sentir à l'aise. Il est quand même rare que ça sorte du premier coup.
Revenir en haut Aller en bas
Taradanse
Forumeuse du mois
Forumeuse du mois


Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Lun 24 Fév 2014, 13:55

C'est comme tout, il faut du temps ... Comme l'interprétation demande plus d'implication et d'investissement personnel, les élèves ont à lâcher leurs inhibitions, mais c'est tellement enrichissant ...on grandit en y arrivant peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas
Nawel
Danseuse en devenir
Danseuse en devenir


Nombre de messages : 94
Age : 28
Localisation : lille
Danseuse depuis : 6 ans
Date d'inscription : 06/03/2009

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Lun 24 Fév 2014, 14:26

Tout à fait d'accord Mary!
Revenir en haut Aller en bas
Mary77
Danseuse prêtresse d'Isis
Danseuse prêtresse d'Isis


Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 08/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Lun 24 Fév 2014, 15:05

Je soumettrais ça à qui de droit...   
Revenir en haut Aller en bas
Kalimasté
Elue du Temple d'Isis
Elue du Temple d'Isis


Nombre de messages : 1525
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Mar 25 Fév 2014, 10:08

Mary77 a écrit:
D'où la nécessité de laisser les élèves s'exprimer dès le niveau débutant. Pour le moment, j'ai l'impression qu'on laisse l'interprétation de côté, oui il y a l'attitude, mais pas d'interprétation.
Plus on s'y met tard, plus il est dur par la suite de se décomplexer, de lâcher prise comme tu dis.
Il faudrait vraiment des exercices réguliers, pour que les élèves ( dont je fais parti) puissent apprendre petit à petit à se sentir à l'aise. Il est quand même rare que ça sorte du premier coup.  

Tout à fait exact. A la décharge des professeurs, les élèves des petits niveaux sont très rarement partantes. C'est souvent quand on commence à être plus impliqué(e) dans sa pratique qu'on a envie de quelque chose de plus que juste faire des petites chorés et s'amuser.
Sans vouloir être méchante ou péjorative, les élèves débutantes, surtout quand elles sont jeunes, sont plus dans ce que j'appelle, faute de mieux "une consommation boite de nuit". Je ne sais pas si c'est très clair mais bref, l'idée, c'est que la dimension vraiment artistique, souvent, ça leur passe à 3000 au dessus et ça ne les intéresse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Taradanse
Forumeuse du mois
Forumeuse du mois


Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Mar 25 Fév 2014, 13:17

On peut ruser à l'occasion de la préparation d'un spectacle ... " Tiens les filles, on va apporter un plus à la choré sans changer la choré ! "  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
maolinn
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2569
Age : 30
Localisation : Châlons-en-Champagne
Danseuse depuis : 10 ans
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Mar 25 Fév 2014, 13:36

Moi j'avoue que je suis complètement niveau débutante pour ce qui est de l'interprétation.

Déjà dans la vie courante, je ne montre que difficilement mes émotions, et en danse c'est un peu pareil. Il faut vraiment que la musique me transporte pour que ça "sorte" un petit peu.

En fait, ce n'est qu'avec la danse indienne récemment que j'ai commencé à vraiment interpréter je pense. Comme les musiques racontent une histoire (souvent d'amour), ça m'a permis de mettre de la signification dans mes gestes mais aussi dans mon ressenti et du coup dans mes émotions. Après est-ce que le public voit la différence... je ne sais pas, mais pour moi je sens une différence en dansant.

Par contre ce n'est pas vraiment un apprentissage pour moi mais plutôt un déclic.
Jusqu'à maintenant quand j'avais fait des stages avec une partie interprétation, ou bien quand la prof met la musique et chacune doit trouver un mouvement dessus, ça m'avait toujours dérangé de me "mettre à nue" devant les autres.

Bref pas facile de se "donner" aux autres...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kalimasté
Elue du Temple d'Isis
Elue du Temple d'Isis


Nombre de messages : 1525
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 11/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Mar 25 Fév 2014, 14:00

Maolinn
Forcément, quand c'est du vécu, c'est mieux expliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Mary77
Danseuse prêtresse d'Isis
Danseuse prêtresse d'Isis


Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 08/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Mar 25 Fév 2014, 21:48

Kali, oui c'est vrai, tu as raison pour le niveau débutant et la "consommation boite nuit".
Pourtant, je me dis que des petits exercices de temps en temps pendant l'année leur montrerait qu'on est pas des Shakira avec des déhanchés et regards suggestifs, mais qu'il y a une dimension artistique à tout ça. Elles se sont en inscrites en danse orientale, et pas en Beyonce's school. Et si ça ne leur plait pas, et bien... 

Et Maolinn, en effet, j'ai eu un déclic à un moment. C'était justement pendant un des rares cours ou on a improvisé.
C'est sur que c'est pas facile, mais je pense qu'on prend de plus en plus confiance en soi avec un exercice qui revient périodiquement. Au début c'est clair, on ne bouge pas vraiment, on ne se lâche pas, mais au fur et à mesure, un jour ça vient, ça arrive, lentement mais surement. Le déclic peut parfois venir plus vite, encore faut-il se donner la peine, ou avoir l'occasion de le provoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Taradanse
Forumeuse du mois
Forumeuse du mois


Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Mar 25 Fév 2014, 23:10

Mary77 a écrit:
Kali, oui c'est vrai, tu as raison pour le niveau débutant et la "consommation boite nuit".
Pourtant, je me dis que des petits exercices de temps en temps pendant l'année leur montrerait qu'on est pas des Shakira avec des déhanchés et regards suggestifs, mais qu'il y a une dimension artistique à tout ça. Elles se sont en inscrites en danse orientale, et pas en Beyonce's school. Et si ça ne leur plait pas, et bien... 


Ça peut leur ouvrir des horizons, mais c'est à manier avec prudence, car certaines vont se fermer direct, parce qu'elles sont juste là pour " bouger leur corps " sans se poser de questions ni exprimer quoi que ce soit : " Je viens pour me défouler "- et ça c'est du vécu - Rolling Eyes

A nous de les y amener en douceur ...

Pour l'interprétation, c'est comme pour la technique, ça procède par palier, il y a à dépasser le regard des autres, et pire encore, son propre regard ...

Plus tu t'exerce, plus cela devient naturel, après tu ne peux plus danser " plat ", il te faut ce relief là   

Bon courage, ça va le faire !

Super Maolinn, simple et efficace le cadre blanc pour les cit'  : bienjoue 
Revenir en haut Aller en bas
Mary77
Danseuse prêtresse d'Isis
Danseuse prêtresse d'Isis


Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 08/02/2014

MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Sam 15 Mar 2014, 14:22

Je reviens un peu vers ce sujet, car j'ai un peu de nouveau réfléchi ( oui, bon, pas trop non plus hein).

C'est vrai qu'ici nous sommes sensibilisées à l'interprétation, mais de façon plus générale, je ne trouve pas que ce soit vraiment une thématique importante dans les cours.
En fait, ce que je voudrais vraiment, c'est qu'on nous apprenne à une échelle plus importante le développement personnel, notre interprétation. De mon côté en cours, ce n'est pas le cas pour le moment, et je pense que dans bon nombre de cours c'est pareil. Il est vrai que je suis dans un cours "avancé", mais le terme définit surtout le nombre d'années, et non le niveau par moment. Ce n'est pas forcément un choix des profs d'ailleurs, mais c'est un autre débat, bref. Pour dire qu'en effet, certaines ne sont pas du tout réceptives à ce travail. Alors que d'autres y sont très ouvertes. Et je trouve que ça devrait faire partie du cours. Ce serait comme donner un cours à un peintre en lui apprenant à peindre, mais pas à faire ses propres peintures ( c'est compréhensible...?)
Je trouve qu'il y a quand même très peu de stage ou l'interprétation peut être mis en avant. Souvent, c'est un thème spécifique, un style spécifique, une technique spécifique. Ce qui est très bien, bien sûr. Mais ça ne nous donne pas la "clé".
Un stage "d'interprétation", ou justement, lorsqu'on ne sait pas comment, lorsqu'on n'arrive pas à sortir ce qu'on a en soi, que quelqu'un nous mette sur la piste, nous donne les outils, je trouverais ça bien.
Enfin, pas seulement le stage, mais les cours en général. C'est trop mis de côté, on ne pousse pas les élèves à développer leur propre style.
Peut-être que j'ai tort, je sais pas, mais c'est une envie légitime, non?
Finalement, en poussant encore plus loin, je dirais que c'est même dévalorisant, car en tant qu'art à part entière, on devrait cultiver ce développement dès le début. De façon minime certes au début, il faut déjà acquérir les bases. Mais déjà laisser "un grain" germer au début, aller petit à petit vers ce cheminement. ça devrait faire partie intégrante "du cursus", et pas seulement une infime parenthèse au grès des cours ou des stages. Lorsqu'on fait un tant soi peu cette parenthèse.
Je dis ça parce que j'ai fait pas mal de stages, pris des cours avec différents profs, mais j'en ai trouvé peu qui finalement sont sensibles à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ou en est-on sur l'interprétation?   Aujourd'hui à 12:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Ou en est-on sur l'interprétation?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Densité et qualité des cafés ? quelle interprétation faire ?
» Jingle bells Belle interprétation d'Estelle à découvrir
» Chacun son interprétation II
» La nouvelle interprétation des rêves, Tobie Nathan
» [Terminé] Interprétation d'une photo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tamr Henna  :: Les Danses Orientales :: Débats et échanges d'idées-
Sauter vers: